TEAM MODEL

Forum Helico , Voiture , Avion , Drone ,magasin de modélisme en seine et marne
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

ATTENTION SEUL LES PERSONNES INSCRIS AU CLUB PEUVENT VOLER SUR NOS ZONE DE VOL


Partagez | 
 

 debuter en voltige

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: debuter en voltige   Sam 14 Fév - 17:11

vous pouvez tenir le stationnaire en toute confiance, voler autour de vous a haute vitesse, faire des descentes "plein pot" et peut être
certaines "nez haut". Qu'y a t'il après ??? Tous les vols doivent avoir un but maintenant.

Çà peut prendre des années pour faire voler un avion correctement, c'est la même chose pour les hélicos. Beaucoup de gens les trouveront même
plus intéressants sur une plus longue période.
Apprendre une nouvelle figure peut aller très vite MAIS la perfectionner prend beaucoup de temps et d'entraînement ! Un nouveau "niveau de vol"
demande souvent d'autres réglages et des ajustements radio.

Ne soyez pas impatients, restez cool, mais dés que vous vous sentez bien, fixez vous de nouveaux objectifs !

La plupart des pilotes profitent de l'expérience des gens qui les entourent, les autres doivent être surs que la machine et eux mêmes sont prêts pour
une nouvelle manoeuvre !

Le temps passé à travailler le stationnaire de face (nez vers vous) à faire des circuits sens horaire et contra horaire, à effectuer des descentes
"violentes" depuis la droite ou la gauche, est inestimable ! L'orientation de l'appareil et sa visibilité peuvent être perdus pendant un entraînement,
l'expérience est la seule chose qui vous sauvera !!

VOUS DEVEZ PRÊTER ATTENTION AU VENT ET Y ALLER MAINTENANT!

Piloter va devenir de plus en plus "FUN" maintenant, METTEZ VOTRE CHRONOS en marche, beaucoup de premières auto rotations sont dues à
une panne de carburant c'est pour cela que beaucoup pensent qu'il faut les apprendre très tôt!

LE RENVERSEMENT (STALL TURN)

Note du traducteur (NDT): Je ne suis pas d'accord avec l'appellation américaine qui se traduit littéralement par "virage décroché", aussi bien en
hélico qu'en avion il n'y a pas décrochage pendant un renversement!!! Il y a effectivement une vitesse relative nulle ou presque à un moment mais
particulièrement en avion on est loin de dépasser l'incidence de décrochage la vitesse n'est pas garante du décrochage, c'est l'incidence qui compte
on peut décrocher plein pot avec un avion (déclenché) et on peut voler avec une vitesse quasiment nulle (haut d'un vol en cloche) sans décrocher

Le renversement est probablement la première manoeuvre (acrobatique) qui devrait être apprise et travaillée.

Vous devez être habitués à passer sur IDLE UP pour maintenir une bonne vitesse de révolution du rotor si non, ALLEZ DIRECTEMENT EN PRISON SANS PASSER PAR LA CASE DÉPART ET SANS TOUCHER 200 € !

Le premier renversement devrait être "avec le vent". Volez vite et haut, proche de plein pot, tirez progressivement la profondeur et relâchez quand
l'hélico est presque à la verticale (Tout ce qui est plus de 45° est un bon début !! )

Il faut maintenant espérer que vous avez fait attention à vos mixages d'anticouple, réglage Gyro etc... De toute façon c'est trop tard !
L'hélico va sûrement commencer à tourner de lui même avant de redescendre, aidez le à l'anti-couple mais n'essayez surtout pas de le contrer et
de le faire tourner dans l'autre sens, ça pourrait être une très grosse erreur !
Les hélicos n'aiment pas voler en arrière donc les chance sont bonnes qu'avant d'être rendu au sol il soit de nouveau en marche avant face à vous !
ajoutez le reste de pas, puis tirez jusqu'à revenir à l'horizontale.

Faites cela encore et encore, en réduisant progressivement le pas dans la verticale (pour qu'elle soit bien droite) en essayant d'avoir un bon "timing"
dans l'application de l'anticouple de manière à avoir de beaux virages bien LENTS au sommet !
Travaillez dans le vent, contre le vent, en tournant dans les deux sens...

Attention ! Si vous utilisez un gyro à conservateur de cap (genre GY401) la fonction REVO MIX doit être désactivée (NDR)

Après quelques réservoirs vous sentirez le besoin de régler le "Revo Mix" (NDT : mixage Pas/anticouple).

Si l'hélico tourne toujours dans le même sens en haut de la verticale alors que le pas est à 0°, vous devez régler!
Si il tourne dans le sens Horaire, ajoutez du mixage, si il tourne dans l'autre sens diminuez le mix... (NDT : arf ! pas cons ces ricains !)

Ces réglages ne doivent apparaître que sur la position IDLE UP REVO

Entraînez vous encore et encore, puis pensez au premier 540 (NDT : un tour et demi).
Pour ce faire appliquez l'anticouple un peu plus tôt et laissez tourner.

Ne tourner ni trop tôt ni trop tard sinon ça crée un merdier que vous n'êtes pas prêt d'oublier ...(NDT : littéral ! )

LA BOUCLE (LOOP)

Le renversement est un bon exercice pour utiliser les deux pouces et pour visualiser l'hélico dans une position de vol anormale ! Votre vitesse de
rotor doit être maintenant bien ajustée pour IDLE UP et vos mixages anticouple sans surprise ! L'hélico doit être pratiquement capable de voler
"sans les mains" en translation rapide sans monter ni descendre ou partir en tonneau. Si il faut trimmer ça doit être légèrement mais ça fera la
différence pour la suite.

Généralement un peu de "piqueur" un peu de cyclique à gauche et un peu d'anticouple à gauche est nécessaire. SEULEMENT 3 à 5 % seront
nécessaires ...
Faire ces réglage avec 3/4 de Fuel à bord, un hélico plein doit descendre un peu, un vide doit monter ...
Vos réglages doivent approcher les amplitude maxi, spécialement sur le cyclique (AV/ARR, Droite/gauche), utilisez un peu d'EXPO sur le cyclique,
un vol "normal" ne doit pas être réalisé avec les manches dans les coins, de petits débattements doivent suffire !

LA VITESSE DE ROTATION DU ROTOR EST PLUS IMPORTANTE 1500-1600 Tours et plus, est un minimum pour obtenir des réponses correctes
en cas de merdouille ...

LA VITESSE DE REVOLUTION DU ROTOR EST PLUS IMPORTANTE QUE LE PAS ! RIEN A FiCHE DE COMBIEN DE DEGRES DE PAS ON
DISPOSE !, SI LES TOURS ROTOR DESCENDENT ON EST MAL !
UNE VITESSE DE 1700 TOURS ROTOR EST OPTIMUM POUR UN STYLE DE VOL AVANCE (NDT : Voltige )

Vos renversements vous ont appris qu'il faut "un peu" de cyclique arrière pour monter le nez de l'hélico à la verticale .... enfin.... j'espère ... Les
boucles peuvent être effectuées de différentes manières. Votre première va vous surprendre par sa facilité !

PREMIER ESSAI DE BOUCLE

Vous volez entre 50/60 Pieds de haut, 300 SI VOUS AVEZ UNE BONNE VUE ... Contre le vent si il y en a, et à 3/4 de pas. Commencez à tirer sur
la profondeur (cyclique Arrière), laissez le reste comme il se trouve, quand l'hélico passe la verticale, tirez un peu plus, quand il passe en vol dos
complètement en haut mettez ce qu'il vous reste de cyclique ARR, puis laissez tourner, remettre au neutre juste avant qu'il soit à l'horizontale.
Remettre au neutre trop tard tuera le peu de vitesse de translation qu'il vous reste.

Votre première boucle ressemblera à un "L" minuscule et vous aurez gagné de l'altitude et perdu de la vitesse, la tête de rotor gagnera des tours
dans la partie descendante (on tire un pas positif en vol inversé!). Entraînez vous pour trouver le bon "feeling" de la boucle ! Peu à peu vous
varierez le pas en entrée, en Haut, et dans la partie descendante pour obtenir quelque chose de souple et "Rond!".

En variant le pas et le cyclique ARR vous trouverez ce qui va le mieux et ce qui est le plus efficace.
Des boucles d'un rayon extrêmement grand sont réalisables avec une grande vitesse d'entrée, les boucles de court rayon demandent une entrée
plus calme.
En réduisant un peu le pas à la verticale (vol dos), et en réduisant un peu plus durant la descente les boucles vont devenir de plus en plus ronde, en
on obtient plus de vitesse restituée et une altitude plus proche de l'altitude d'entrée. PENSER A REMETTRE DU PAS EN BAS DE LA BOUCLE
ELLE SERA PLUS RONDE . AJOUTEZ LE DOUCEMENT ça sera plus soft et plus joli !
Vos deux pouces vont aller dans différentes directions en même temps alors : PENSEZ Y AVANT DE REALISER LA CHOSE !

(NDT) TOUJOURS PENSER AUX ACTIONS AVANT DE LES REALISER ON GAGNE AINSI UN TEMPS INESTIMABLE !

Après quelque temps vous pourrez tester une variation de la boucle un "traveling forward tumble"

NDT : je ne sais pas trop comment traduire ça, c'est du genre pirouette en translation avant

En fait assez facile ...

A une vitesse modérée, appliquer cyclique ARR à fond (on tire la profondeur à fond) suivi immédiatement d'un pas négatif à fond (NDT on passe "a
travers le rotor") quand on passe la queue position "queue en avant" remettre plein pas positif puis réduire le cyclique (prof) un peu avant
l'horizontale, ça y est, vous n'avez même pas eu le temps de paniquer !
Avec un peu de vent de face vous pouvez faire plusieurs figures consécutives...

Maintenant brûlez un litre ou deux de plus de carburant, les tonneaux approchent !


Dernière édition par bimbim le Sam 14 Fév - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: debuter en voltige   Sam 14 Fév - 17:14

LES TONNEAUX

Si vous êtes encore "tremblotants" avec les boucles et les renversements, tout va bien ! si c'était simple, plus de monde piloterait des hélicos radio
commandés !
Les tonneaux sont sûrement les plus intimidantes des manoeuvres de base. Des questions comme "taux de roulis", mixage anti couple et portance
en vol négatif doivent être dans votre esprit ! si vous avez zappé le tout, il est grand temps de s'y mettre !

Vos réglages doivent approcher maintenant la perfection en ce qui concerne l' IDLE UP. Les réglages fins ne finissent JAMAIS !!!!! Trouver un
nouveau setup nickel chrome quii va bien est la règle du jeu !

Pendant votre premier tonneau, vous devez créer une vitesse AVANT tout le temps et maintenir un vitesse rotor correcte grâce à l'IDLE UP.
Contrairement aux avions, vous n'avez pas le luxe d'avoir une traction vers l'avant en permanence Les hélicos dépendent de la vitesse initiale pour
pouvoir finir la figure. Alors on triche un peu :
Mettez vous en léger piqué, les premier temps c'est un peu effrayant, mais faites le avec de l'eau sous la quille et vous survivrez !

NE FAITES PAS CE QU'ON FAIT EN AVION EN DÉMARRANT EN LÉGÈRE MONTÉE !

Tout le temps que vous aurez de la vitesse, les problèmes de mixages anticouple etc. seront masqués!

La vitesse de translation d'un hélico est fonction de la portance verticale combinée avec l'angle du disque de portance (rotor). Lorsqu'on entre dans
un tonneau l'hélico doit donc être "NEZ BAS" ! générant ainsi de la portance et de la translation, pendant que l'hélico tourne autour de l'axe de
roulis, l'application de pas négatif ainsi que la conservation du "nez bas" continue de générer de la portance et de la traction, et permet de réaliser
plusieurs figures consécutives.

La queue va être conservé avec une attitude "haute" sans aucun contrôle de l'anticouple. Les pilotes trouveront aussi simple les tonneaux
consécutifs avec l'hélico que l'avion sauf qu'ici on "Pompe" avec le pas a la place de la profondeur.

Les tonneaux peuvent être réalisés dans le vent ou contre le vent, dans le vent ils paraissent plus "doux" mais démarrent plus tard, et semble
"Longs" à se terminer. Réalisés "contre le vent" ils paraîtront plus speed et plus heurtés, mais se finiront en ayant parcouru beaucoup moins de
chemin ! Ceci dit les deux fonctionnent !

ALLONS Y

Asseyez vous et réfléchissez a ce que vous allez faire et effectuez des "essais à blanc" a l'aide de vos pouces avant de le réaliser dans les airs !
Pour ménager votre coeur démarrez aussi haut et aussi vite que vous pouvez !

Faites un large virage d'alignement pour conserver une vitesse max. Installez vous dans un passage à grande vitesse avec beaucoup de pas.
Soyez certain de ne pas monter ou descendre, le rythme cardiaque doit maintenant se calmer ! OK OK !

Votre vitesse, votre attitude, votre altitude, votre rythme cardiaque tout est OK, appliquez plein aileron .... oulaaaaa !!! ça semble lent non ???

(NDT : Littéral) Peut plus abandonner maintenant !!!

Comme il commence à tourner vous devez vous souvenir d'appliquer plein pas négatif (-2 / -5 °), vous pouvez zapper le négatif cette fois et
travailler la technique plus tard il tournera et finira la figure de toute façon et ne devrait pas (si il en perd) perdre beaucoup d'altitude! Quand il
commence à retrouver l'horizontale, réduisez les ailerons jusqu'a 0 et remettez du pas progressivement.
Le tonneau semblera plus clean que la plupart de leurs homologues en avion tout du moins avec un peu d'entraînement ils devraient !

Bientôt les 8 cubains, tonneaux consécutifs boucles inversées, regarder les K7 de Kurtis Youngblood !
Vous avez maintenant tous les outils pour travailler, regarder ce que peut faire un hélico aux différentes allures prend du temps et demande de
l'expérience alors achetez votre carburant par caisse et VOLEZ !

UNDERSPEEDING AND OVERSPEEDING : tourner trop lentement ou trop vite la tête de rotor sont des faits courants en voltige la cause est
souvent de surcharger le travail du moteur en combinant cyclique et collectif.

Une vitesse plus élevé de la tête de rotor donnera une voltige plus similaire à celle des avions et réduira les risques de sur régime (NDT :Paradoxal
non ?)

Enfin, un mixage du cyclique vers les gaz sera salutaire ! les meilleures radio en sont capable, sinon, programmez le !

Traduit de l'américain par Bertrand JAY pour "la bonne cause"
NDT : Beaucoup se découragent (il parait), la solution est dans la compréhension du processus :"Bouquinez tout ce qui vous tombe sous les yeux"

PASSEZ DU TEMPS SUR UN SIMULATEUR EN VOUS DISANT QUE LE TRUC A L'ECRAN VOUS A COUTE 1000 BALLES(€) ET QU'IL EST
HORS DE QUESTION DE LE CRASHER !

PS: on peut tenir le stationnaire au premier vol, enlever le houla houp au bout de trois jours et faire des translations rapides, des renversements des
tonneaux en 15 jours, tout est une question de motivation et de temps passé en simulation et de compréhension du processus! Si vous y croyez
vous y arriverez

B.A.BA du pilotage Héli, stationnaire, voltige de base

Le stationnaire (ou tout ce qui n’est pas translation rapide)

J’ai effectivement compris que sous « stationnaire » en jargon hélico se cachaient toutes les manoeuvres effectuées à petite vitesse prés du sol.

Je précise tout d’abord que je ne suis pas une pointure en hélico, je vole correctement, je passe correctement la boucle le renversement (180°, le
540 j’ai pas encore osé !), le tonneau, les pirouettes , je commence le vol dos tout juste et je tiens un stationnaire correct et précis de dos et de face,
j’ai encore des galères avec les stationnaires de côté (Des deux……quel chiotte cet hélico !! Mdr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: debuter en voltige   Sam 14 Fév - 17:15

Le Stationnaire.

Tout d’abord un truc, ça fait un peu « chébran » mais en fait c’est plus pratique !
Le manche de gaz/pas, on appelle ça le « PITCH »
Le manche de cyclique longitudinal (ou profondeur) on appelle ça le « NICK ».

(Le cyclique latéral ou ailerons se nome le "ROLL" ) NDRL.

Voila, comme ça c’est fait !

On suppose que tout les réglages ont été correctement effectués, que votre courbe de pas a été réglée par un connaisseur, que votre Gyro est lui
aussi réglé en sensibilité, que votre Idle up est correct, que votre hélico ne vibre pas, ne s’emballe pas, ne cale pas, et est correctement centré, si
ce n’est pas le cas, Arrêtez de lire ça et retournez à l’atelier !
On suppose bien sur que vous avez équipé votre bel hélico d’un affreux cerceau de houla hop, bien attaché aux patins.
Perso j’avais fait un « X » avec du tube IRO d’électricien, ça a bien fonctionné … chacun son truc …
Je vous expliquerai une prochaine fois comment exploser un héli par bêtise et acharnement au lieu de s’asseoir et de réfléchir …
Si en avion on peut s’en sortir souvent avec une approximation, en héli, NON ! c’est le tas assuré !, les bouts de pales qui volent, le tube de queue
plié en quatre, les chapes explosées, l’axe ROTOR plié, la barre de bell on n’en parle pas , la bulle explosée, et on a de la chance quand le train est
en vie …ça se solde aussi par un cheque …. Conséquent !

NE DÉCOLLEZ PAS VOTRE HELICO SI VOUS N’ÊTES PAS SUR DE CE QUE VOUS FAITES !

Vala … ça aussi c’est fait, comme ça on n’y reviendra plus !

Comment décoller un hélico :

On va mettre du pitch PROGRESSIVEMENT pour d’abord mettre les pales du rotor dans l’axe, le premier démarrage de la journée s’accompagne
toujours de tremblements CONSEQUENTS de la bestiole, le temps que tout s’aligne bien, si, proche du régime de décollage ça tremble toujours,
ARRÊTEZ TOUT vous allez tout péter, y a un problème !

POSEZ VOTRE TRUC FACE AU VENT !!!!!!!! Grrrrrr………
Placez vous DERRIÈRE lui et sur un côté (bossez les deux).

On est maintenant au régime de décollage mais encore au sol, moi j’enclenche l’idle up à ce moment là (il faut dire que ma radio me permet 3
configs de vol), d’autres font différemment et décollent avec un ralenti « accéléré » au trim, Mpppffff…. Suis pas trop partisan enfin …
Allez y Cool pour vos premiers stationnaires, des que les patins semble quitter le sol, notez si l’hélico s’incline en avant ou en arrière. Si c’est le cas,
réduisez le pitch un chouille, reposez bien les patins, mettez un cran ou deux de trim et on recommence jusqu'à satisfaction.
Faites la même choses pour les inclinaisons « droite gauche » (ailerons), et également pour l’anticouple (bien que ça aurait du être fait avec le
réglage gyro mais bon …. On peut peaufiner …).
Quand ça quitte le sol bien droit c’est good ! on va maintenant rester à 30 cm du sol, et ça pendant 10 ou 15 vols, envoyez des PETITS ORDRES !!!
au stationnaire ça se pilote dans une pièce de 10 balles Ou 1€ si vous préférez !
Le plus chaud au début est de combiner les 4 axes, et oui les avionneux, nous on en a 4 ! ce machin monte et descend sans arrêt, on va gérer ça
au pitch, on n’arrête pas de bouger le pitch !!! petits mouvements légers mais sans arrêt ! si il monte on réduit le pitch DOUCEMENT, puis on remet
un peu si il descend etc.. etc…
Si il tourne autour de l’axe du rotor, contrez léger a l’anticouple, ramenez le dans l’axe, si vous n’avez pas de GYRO Heading Lock, ne luttez pas
contre le vent au début, laissez le bien dans l’axe faire tranquillement la girouette dans le vent et maintenez le VOLONTAIREMENT dans cette
position, ne le laissez pas faire ce qu’il veut quand même, y a un pilote à bord !!!

Si il s’incline d’un côté, on va contrer aux ailerons assez rapidement, ne le laissez pas partir en translation sur le côté ou bien si il est parti, arrêtez le
rapidement en l’inclinant léger du coté opposé puis en le ramenant à l’horizontale quand il ne bouge plus.
Si il recule, poussez un chouille, si il avance, tirez un poil, maintenez tout ce petit monde bien en équilibre, on arrive assez rapidement à tenir des
stationnaires sans quitter la verticale du décollage, c’est UNIQUEMENT une question d’entraînement.
On a le loisir (en étant à 30 Cm du sol ) de poser assez rapidement,
En fait juste avant la cata ! pour ce, réduisez DOUCEMENT le pitch et laissez le se poser, si vous coupez d’un seul coup, votre ROTOR va toucher
le tube de queue et vous exploser à la tronche ! si vous devez réduire faites le donc gentiment (Conseil à retenir!).

J’ai bouffé au moins 3L de carburant sur place à 30 cm du sol les 3 ou quatre premiers jours de vols, par contre je faisais 10 vols par jour !!! pas très
longs (4 ou 5 minutes le temps de souffler et d’analyser) mais répétés !!

On va maintenant évoluer en translation très très très lente !!!!
Une fois que le stationnaire est bien rentré, on va pousser le NICK légèrement pour incliner légèrement l’hélico vers l’avant, il va partir, faites gaffe
ça part vite ne tirez pas trop !! (en pleine vitesse un SHUTTLE déboule comme un avion et même plus vite que certains.)
Ne le laissez pas prendre de vitesse !!! je dirais 3 ou 4 km/h seront suffisants, faites 3 ou 4 mètres comme cela puis tirez le NICK gentiment pour lui
lever le nez, gérez le pitch pour ne pas monter ni descendre et arrêtez le , toujours bien face au vent, tirez à nouveau le NICK et ramenez le
Doucement en marche arrière, si vous êtes bien face au vent et que vous reculez tout doucement il n’y aura pas de problème. Posez vous et allez
boire un coup ou fumer une clop suivant humeur …. Répétez l’ensemble une bonne dizaine de fois avant de tenter autre chose.

Ensuite vous pouvez commencer à jouer avec l’anti couple, partez sur votre droite à 45° (devant vous bien sur !!) ramenez le vers vous en marche
arrière puis partez sur votre gauche de la même manière.
Toujours pareil, répétez inlassablement puis posez vous.

Le Cyclique latéral (ailerons)

Maintenant on va faire des « 8 » toujours très lentement !
Partez face à vous , tournez (ailerons + anticouple) vers la gauche
Faites une petite longueur d’éloignement puis entamez un grand virage à droite qui va ramener la bête vers vous, GAFFE AUX INVERSIONS ! de
plus au retour, presque de face on a un peu de mal à juger de l’inclinaison sur le tangage (NICK) dés fois l’hélico s’arrête et repart même en arrière,
il faut pousser un peu pour qu’il avance.. puis passez devant vous et attaquez le même virage symétrique au premier (vers la gauche cette fois).
Bossez les « 8 » , faites en des dizaines, c’est riche en enseignement et on gagne en automatisme grave !

Tentez maintenant de « freiner » en vol, pendant les lignes droites, tirez le nick, gérez l’altitude au pitch, arrêtez le puis repoussez le nick, pour
repartir en translation, faites ça aussi de nombreuses fois !

Il est temps maintenant d’accélérer !
Je précise tout de suite que quand on « sent » qu’on peut partir en translation, il faut le faire « carrément », l’hélico se comportant en vol rapide
comme un avion (il y a beaucoup de similitudes), je suppose que vous savez piloter un avion, je ne serai d’aucun secours pour ceux qui débutent en
hélico, je n’ai pas assez d’expérience et je ne sais pas comment leur faire approcher le vol « rapide » de manière logique.

La première chose assez déroutante pour un pilote avion est que là, il faut pousser pour que ça avance ! donc Poussez ! il va s’incliner vers l’avant
et accélérer franchement, prenez une vitesse conséquente et entamez le premier virage de retour, la c’est plus trois mais 4 axes qu’il faut

impérativement piloter ! mettez des ailerons, suivez tout de suite à l’anticouple, tirez le Nick pour soutenir dans le virage et ….. merde il
descend !!!!!! mettez rapidement du pitch sinon Blam…..
N’inclinez pas trop, revenez vers vous et faites la même de l’autre côté, après deux ou trois virages de chaque côté il est temps de poser, mais
comment on l’arrête cette m….. ben en tirant pardi !
Donc on tire …. Et …..il monte ! arf … quelle galère ! en fait le vent relatif crée une portance pas vraie sur le rotor et quand on va tirer pour freiner il
va falloir carrément réduire le pitch bien en dessous du niveau de décollage, voire même en pas négatif (j’adore ça).
L’hélico se pointe nez en l’air et freine et on a le manche de gaz carrément secteur bas et il ne descend pas (c’est là que l’idle up est efficace, sans
lui on perd les tours rotor et moteur puisque les gaz sont réduits au manche), mais attention dés que la vitesse disparaît, la portance aussi, on remet
souplement le pitch et le voilà en stationnaire à 5 m du sol, y a plus qu’a réduire gentiment le pitch jusqu’au sol….
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: debuter en voltige   Sam 14 Fév - 17:15

Le renversement de papi (ou oreille en avion).

prenez de la vitesse, tirez le nick pour monter sous 10~15°
Mettez des ailerons, suivez à l’anticouple, la vitesse va chuter et il va presque s’arrêter mettez un poil plus d’anticouple, réduisez un peu le pitch et
tournez en haut de votre montée légèrement incliné pour lui recoller le nez vers vous, remettez un peu de pitch, il va se mettre à redescendre sortez
au nick et recommencez la manoeuvre de l’autre côté symétrique .. Rhhhhaaaa Lovely !
Attention à bien positionner la queue, à cause du gyro on pourrait se retrouver en descente en travers et là bonjour les dégâts !
En montant de plus en plus verticale on arrive petit à petit au renversement parfaitement vertical qu’un hélico passe génialement bien ! cette fois on
prend carrément de la vitesse, on tire le nick jusqu'à la verticale et on réduit aussitôt le pitch jusqu'à 0° à peu prés, un peu avant l’arrêt on applique
l’anticouple on tourne, on bloque bien la rotation queue en l’air en ramenant au neutre, le gyro verrouille hyper bien cette position des qu’on lâche
PAF ! c’est hyper net, beaucoup plus qu’en avion !!! et on laisse redescendre en remettant du pitch, on sort avec le nick tranquille, généralement on
a droit à un beau bruit de « Flapping » du rotor pendant la sortie Brbrbrbrbrbrbrrrrrrrrrr.
Il est possible de tourner un tour et demi en haut (540°) j’ai pas osé essayer, mais ça ne va pas tarder…
Gaffe à ne pas trop tirer le pitch et à ne pas asseoir le moteur, on doit toujours garder les tours sinon….
LA boucle passe très facile aussi, on peut faire des belles boucles bien rondes, juste penser à inverser le pitch sur le dos (tout au moins le réduire
vers 0° voire –5° pas besoin de réglages 3D pour toutes ces figures !!!!! L’IDLE UP suffit avec un pas de –5° plein réduit.

Le tonneau est aussi assez simple la seule difficulté et de l’attaquer « nez bas », quand on est pilote avion, ça déroute complètement !

ATTENTION Il FAUT DE LA VITESSE avec les réglages standards !

J’ai pété mon rappy sur un tonneau qui est resté « coincé » sur le dos (j’avais passé 30 tonneaux à gauche sans bleme, je me suis dit, je vais tenter à droite et Baoum ! jusqu’en bas ! pas assez de vitesse, trop bas pour mon niveau, trop con quoi !!!).
Doit y avoir une zone due au couple rotor ??? Donc pour le tonneau, Au taquet la vitesse, puis tout en gardant le nez bas on envoie les ailerons, sur le dos on réduit le pitch puis on remet en sortie, c’est tout pour l’instant !!!


LES FLIPS ...

Le flip arrière (sais pas vraiment si ça s'appelle comme ça !
Mettre le bourbeille (nouvelle bestiole obtenu par croisement génétique entre un bourdon et une abeille !)
en stationnaire, bien stable, pi on colle un poil de pitch positif (pas trop sinon c'est pas beau, ça ressemble à une boucle ratée),
ça monte un peu et aussitôt on applique plein nick arrière, ça commence à se retourner
la crêpe et juste avant le passage "nez en l'air" pitch à 0, on laisse tourner, juste après le passage nez en l'air, un peu de pitch
négatif, ça tourne, ça revient à la verticale du point de départ... au passage dos, un peu plus de négatif (pas trop non plus, juste
de quoi le faire légèrement remonter dos), et même procédure juste avant "queue en l'air" pitch à 0 et juste après on remet du
pitch positif jusqu'au retour à l'horizontale bien stable.....
Garrrrgl !!! c'est booooo ! •

Attention, il faut des tours, sinon on peut toucher le tube de queue avec les pales et se taper un "boom strike", et tout tombe ....

L'autre flip sur l'axe de tangage c'est pareil, même procédure sauf que c'est "plein NICK avant".
Les latéraux, là, j'ai plus de difficulté à rester à la verticale du point de départ, mais ils passent, je pense que la difficulté est
dans le dosage du pitch, ça me fait désaxer, et je finis la figure 5 m à droite ou à gauche du point de départ ... mais bon je vais
améliorer tout ça ! Smileboulet

LE VOL DOS

J'avais un peu d'appréhension, j'ai trouvé une méthode sympa pour l'approcher tranquille...
Tourner une grande boucle pour se retrouver assez haut (donc entrée rapide), et arrêter de tirer une fois en haut ... la première
fois ça fait .. glups... dans les boyaux ! on met aussitôt du négatif, on pousse un peu pour arrêter la translation et voilou, on est
en statio dos... ouarf ... ça fait plaisir ! •
Si ça se passe mal, NICK à fond a tirer et on se retrouve rapidos a l'endroit..
Après y a plus qu'a essayer de rester bien stable, et diminuer tranquille le négatif pour descendre sur le dos, encore une fois si
ça se passe mal, grand coup de négatif pour remonter et NICK a fond à tirer..

La translation dos, virages dos

ça y est , ça roule, depuis le statio dos, juste tirer un poil, et c'est parti, les virages sont comme en avion, négociés en poussant
le nick, juste penser que le pas c'est vers le bas qu'on en met et pas vers le haut ! •
La nouveauté va venir du fait que maintenant on a des H.L. donc si en avion on peut voler deux axes sur le dos, là c'est plus
possible du tout, et c'est la punition immédiate si on ne met pas l'A.C. à contre des ailerons, on se retrouve queue en bas et ça

va au tas ....
La sortie de secours que j'emploie est en "poussant" a fond le nick, ça permet de tourner un ersatz de flip mais en s'éloignant de
la planète ! je trouve que ça revient plus vite qu'en demi tonneau ....

P.S. éviter le statio dos si on a pas un H.L., les ténors doivent y arriver mais nous... pauvres petits scarabées ... à éviter ! (le pas
est à l'envers, l'anticouple aussi, ça risque de faire des gros noeuds dans la tête si ça se passe mal ! Smileboulet )

J'ai trouvé un procédé mnémotechnique pour le statio dos de face, ça ira peut être à certains, en tout cas moi ça m'aide bien :
dans une config gaz et ailerons à droite, en statio dos de face, le manche de gauche
pilote le nez de l'helico (si on pousse le nez monte, si on met a gauche, le nez se barre à gauche) je trouve ça pratique... à vous
de voir !
Le bon truc... au dire des ténors, serait de se mettre "dans l'hélico" ... j'ai encore un peu de mal sur certaines configs ...

Bon allez je vous lâche, envoyez nous quand même vos expérience VÉCUES SUR LE TERRAIN ... En simu on sait bien que tout le
monde passe tout !
Revenir en haut Aller en bas
styck
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5379
Age : 53
Localisation : provins
Emploi/loisirs : gerant
Humeur : NO LIMIT, LIMIT AND THE DRIVER !!
Date d'inscription : 26/12/2007

MessageSujet: Re: debuter en voltige   Dim 15 Fév - 2:05

OUI J AI VOULU M ETRE LE SUJET L AUTRES JOUR ? J AI TROUVER LA TRADUCTION MARRANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://team-model.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: debuter en voltige   

Revenir en haut Aller en bas
 
debuter en voltige
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Debuter sur piste....
» conseil pour debuter en helico electrique
» xt660 pour debuter
» Conseil pour debuter la carpe
» CB1000R pour debuter en moto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEAM MODEL :: Hélicoptères thermiques-
Sauter vers: